10/10/2008

Handicap et accessibilité : « Rien ne change ! » - Article du journal l'Union du 10 octobre 2008

1398449231.jpgLes bénévoles hirsonnais de l'APF ont sensibilisé les principaux commerçants de la ville.
Cette semaine, l'Association des Paralysés de France organise une opération de sensibilisation sur l'accessibilité des sites. A Hirson, l'écoute est présente, pas les réalisations.

ACCÉDER, c'est exister ! Pour la seconde année consécutive, l'antenne hirsonnaise de l'Association des paralysés de France (APF) participe à l'opération nationale qui consiste à sensibiliser citoyens et surtout commerçants sur l'accessibilité de leurs boutiques et bureaux.
Le constat est cinglant : « rien n'a changé en un an ! » lâche Philippe Pirlet, le président de la section locale. « Beaucoup de commerçants sont informés qu'ils doivent rendre accessible leurs magasins aux personnes à mobilité réduite pour 2012, mais peu l'on fait. La première raison est la conjoncture actuelle liée au coût des travaux » indiquent Régis Chrétien et Jean-Jacques Legrand, bénévoles.
Un panneau vert pour ce commerçant qui est aux normes pour accueillir une personne handicapée, un rouge pour un autre, qui lui n'y est pas encore. Les signalétiques cartonnées ne sont peut-être que symboliques et apposées quelques minutes devant l'enseigne, mais pour les membres de l'APF, elles sont - les rouges - synonymes d'exclusion de la vie quotidienne.
C'est le constat réalisé par Hubert Lamendin, conseiller départemental APF et référent pour l'accessibilité : « rendre accessible un lieu est une question d'état d'esprit. Quand un commerçant vous dit que l'on arrive à passer… quand même, ce n'est pas une réponse valable. Les handicapés sont des clients comme les autres ».
Encore des efforts
Et de citer en exemple un stage qu'il a encadré auprès du personnel de la Direction départementale de l'équipement qui s'est rendu compte lors d'un exercice en fauteuil les aberrations existantes dans la réalisation de certains travaux de voirie qui paraissaient, sur les plans, conformes à la loi sur l'accessibilité de ce public.
« Il reste encore beaucoup à faire » ajoute-t-il.
Il y a aussi l'exemple de la poste d'Hirson, qui a installé une sonnette sur le côté du bâtiment - c'est une première étape - pour que l'on vienne ouvrir la porte au client à mobilité réduite. Malheureusement aucune vignette n'indique qu'il s'agit de ce service précis. Les bénévoles viennent de le signaler, le problème devrait être résolu.
La quinzaine de membres de l'antenne hirsonnaise de l'APF est active. Malgré la complexité des démarches et un accueil réservé et mitigé de la part des commerçants, leur dynamisme n'est en rien égratignée. Idem dans d'autres circonstances.
« Quand il s'agit d'aller chercher des financements pour nos actions, d'organiser pour cela des manifestations diverses, nous répondons toujours présents » lance Léone Bachelard. Se démener, c'est aussi exister !

Arnaud Michel

Renseignements : Philippe Pirlet au 03.23.58.01.28.

(sources l'Union)

Les commentaires sont fermés.