• Du 15 au 21 mars 2010, Semaine nationale des personnes handicapées physiques. Vous donnez, nous avançons !

    apf.jpgComme chaque année, l'APF organise, à l'occasion de la semaine nationale des personnes handicapées physiques du 15 au 21 mars 2010, une opération de récolte de fonds dans toute la France. Ces fonds permettront à l'APF de mener à bien des projets et actions de proximité en faveur des personnes en situation de handicap moteur.

    L'APF invite donc le public à faire un geste solidaire, de proximité, lors de cette semaine sous la forme d'un don ou d'un achat, mais aussi en acceptant d'être bénévole lors de cette collecte de fonds !

    La Délégation APF de l'Aisne invite donc le public aux stands de collecte  aux dates suivantes :

     

    Vendredi 19 mars 2010 de 10h00 à 19h00 :

    • Centre commercial Leclerc - Château-Thierry

     

    Vendredi 19 mars 2010 de 14h00 à 19h00 :

    • Centre commercial Auchan - Fayet
    • Centre commercial Leclerc - Harly

     

    Samedi 20 mars 2010 de 10h00 à 19h00 :

    • Place de l'Hôtel de Ville - Saint-Quentin
    • Centre commercial Auchan - Fayet
    • Centre commercial Leclerc - Harly
    • Centre commercial Carrefour - Château-Thierry
    • Centre Commercial Cora - Soissons

     

    Pour clôturer cette semaine nationale la Délégation APF de l'Aisne en partenariat avec Action Catholique des Enfants et Sandycapdanse organise une exposition intitulée « Les Talents Cachés de l'APF »

    Le samedi 20 mars de 10h00 à 18h00 à l'Espace Henri Matisse - 3, rue Théophile Gautier - 02100 Saint-Quentin

    A cette occasion le peintre saint-quentinois Jean Lallemand fera don d'une toile qui sera vendue au profit de l'Association des Paralysés de France ... venez nombreux !

     

  • HALDE : le risque d’un coup d’arrêt dans la lutte contre les discriminations !

    1779834657.jpgAlors que Louis Schweitzer vient de quitter la présidence de la HALDE et que l'avenir de cette institution est questionné, l'APF s'inquiète la remise en cause éventuelle de son indépendance et de ses moyens !

    Pour l'association, cela signerait un coup d'arrêt dans la lutte contre les discriminations et la défense des droits des personnes qui en sont victimes.

    L'APF tient en outre à souligner son incompréhension face à ce débat alors même que le travail effectué ces dernières années a fait ses preuves en termes de sensibilisation, de prise en compte concrète des questions de discrimination et d'efficacité dans la défense des droits des personnes.

    Depuis sa création, la HALDE n'a eu de cesse de traiter toutes les causes de discriminations, notamment celles liées au handicap. Une reconnaissance importante et légitime pour toutes les personnes en situation de handicap victimes de discriminations !

    Un sondage réalisé par l'IFOP pour l'APF en 2005 montrait d'ailleurs que les Français considéraient le handicap comme étant la première cause de discrimination en France, à égalité avec l'origine ethnique.

    La HALDE doit donc continuer à agir dans le sens qu'elle s'est fixée jusqu'à présent, en prenant en compte tous les publics et toutes les causes de discriminations.

    Son indépendance, ses moyens et ses missions spécifiques visant à traiter des questions de discrimination ne doivent pas être remises en cause, ce qui risquerait d'être le cas si elle était rattachée à une instance de protection et de défense des droits plus large !

    Dans le domaine du handicap, la HALDE a permis de donner une réelle visibilité de la discrimination fondée sur le handicap.

    Sur le sujet de la scolarisation, elle a réalisé un travail important, en concertation avec les associations, qui a abouti l'été dernier à une recommandation très étayée.

    Sur le sujet de l'emploi, elle a montré à travers ses délibérations une volonté d'intervenir et de faire progresser l'effectivité du droit à l'emploi.

    Par ailleurs, elle a pris en compte des sujets comme les refus d'embarquement, l'accès aux prêts, le logement...

    La HALDE aura en outre un rôle important à jouer dans l'application de la Convention internationale relative aux droits des personnes handicapées, le principe de non-discrimination étant très fortement affirmé et décliné dans de nombreux articles de cette convention !

    L'APF attend donc des pouvoirs publics la réaffirmation de l'importance du rôle, des missions  et de l'identité spécifique de la HALDE, avec un président qui combat l'ensemble des causes de discrimination.