17/03/2011

Elections cantonales : Les 3 questions de l’APF aux candidats de l'Aisne !

Les conseils généraux sont les « chefs de file » de la politique sociale du handicap dans leur département (aide sociale, schéma départemental, maisons départementales des personnes handicapées).

Ces élections cantonales s’inscrivent également dans une période de mise en œuvre de la nouvelle gouvernance médico-sociale (mise en place des ARS, des instances régionales de concertation, appels à projet…) et de débat national sur la dépendance.

Pour l’APF, ces élections cantonales constituent une opportunité pour questionner et dialoguer avec les candidats sur les orientations qu’ils souhaiteraient porter en matière de politique de handicap.

L’APF rappelle par ailleurs son attachement à une politique transversale du handicap qu’elle a développé dans son plaidoyer « Construire une société ouverte à tous ! ».

Au regard des principales préoccupations des personnes en situation de handicap qu’elle représente et de l’actualité sociale et médico-sociale, l’APF interpelle les candidats autour de 3 questions !

L’objectif : mettre en lumière les enjeux de ces élections pour la politique du handicap !

1. L'accessibilité des transports et des lieux publics : les obligations des conseils généraux

L'accès aux transports interurbains, aux lieux publics (administrations départementales, collèges, sites touristiques...) est essentiel pour les personnes en situation de handicap. Cela constitue également un véritable enjeu au regard du vieillissement de la population mais aussi pour le confort d'usage et de vie de tout citoyen. La loi « handicap » du 11 février 2005 a renforcé les obligations législatives en fixant un délai maximum de mise en accessibilité des lieux publics et des réseaux de transports existants pour 2015. Le conseil général est donc dans l'obligation d'impulser une politique qui peut aussi s'appuyer sur le principe de non-discrimination et dans la démarche de développement durable.

Quels moyens comptez-vous mettre en œuvre afin que le conseil général respecte le délai de 2015 ?

 

2. L'aide à l'autonomie : en attendant la reconnaissance du risque autonomie

L'application du droit à compensation et le financement des moyens de compensation sont primordiaux pour permettre aux personnes en situation de handicap d'accéder aux aides qui leur sont nécessaires (aides humaines, aides techniques, aménagement du logement et du véhicule, aides exceptionnelles). L'APF vient de publier un livret « Du droit à compensation... à la reconnaissance du risque autonomie » . Ce livret s'appuie sur des témoignages pour dénoncer les limites du dispositif actuel (prestation de compensation, maison départementale) qui ne répondent pas suffisamment à l'attente des personnes en situation de handicap et de leur famille. L'APF propose la reconnaissance du risque autonomie.

Quelle politique et quels moyens comptez-vous mettre en œuvre afin que le conseil général garantisse à tous l'accès aux aides à l'autonomie et leur financement intégral ?

 

3. L'offre de service sociale et médico-sociale : pour le développement d'une offre de qualité et de proximité

Une offre de service sociale et médico-sociale, de qualité et de proximité, est déterminante pour garantir la participation à la vie sociale des personnes en situation de handicap et apporter un soutien à leurs proches. L'APF, à la fois mouvement représentatif des personnes et gestionnaire de services et d'établissements, est attachée à une telle offre de service personnalisée et diversifiée sur tout le territoire. Or, dans tous les départements, cette offre de service reste insuffisante, voire inadaptée au regard des projets et attentes des personnes en situation de handicap et de leurs proches, qui se retrouvent sans solution. Un réel diagnostic des attentes et des besoins - avec l'appui de la maison départementale des personnes handicapées - doit être posé du niveau local au niveau régional pour définir les schémas départementaux et régionaux et arbitrer la programmation budgétaire.

Quelle politique et quels moyens comptez-vous mettre en œuvre afin que le conseil général garantisse à tous l'accès à cette offre de service de qualité et de proximité ?

11:45 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

10/03/2011

« Qu’est-ce que vous faites pour les vacances ? » APF Evasion recherche plus de 2000 accompagnateurs bénévoles !

APF Evasion, le service vacances de l'Association des paralysés de France, recherche, comme chaque année, des accompagnateurs bénévoles pour apporter une aide personnalisée à des vacanciers en situation de handicap. Toute personne de plus de 18 ans, dynamique et prête à donner de son temps 2 à 3 semaines cet été peut devenir accompagnateur bénévole !

En 2010, APF Evasion a permis à 1765 personnes, enfants, adolescents et adultes en situation de handicap moteur et de polyhandicap de partir en vacances en France ou à l'étranger. Cette année, ce sont 157 séjours qui auront lieu de juin à septembre, permettant à plus de 1800 personnes en situation de handicap de partir en vacances, autant d'occasions de devenir accompagnateur bénévole !

Un accompagnateur = un vacancier !

Les accompagnateurs aident les vacanciers dans tous leurs gestes quotidiens (manger, se laver, se déplacer, aller aux toilettes, etc.) et les accompagnent pour les visites et les activités du séjour.

Véritable soutien pour la personne en situation de handicap, il faut un accompagnateur pour chaque vacancier. Aucune compétence particulière n'est demandée aux bénévoles, il suffit d'être majeur avec une bonne résistance physique et l'envie de partager des moments forts et inoubliables durant 2 à 3 semaines cet été. « Beaucoup de bénévoles sont accros à APF Evasion, ils reviennent tous les étés depuis des années ! » confie Céline Lorenzi, responsable de l'activité accompagnateurs au sein d'APF Evasion.

Pour devenir accompagnateur, rien de plus simple ! L'inscription peut se faire :

    APF Evasion prend en charge les frais de transport, de nourriture, d'assurances et d'hébergement des accompagnateurs, et dispense une formation d'1 à 2 jours sur site avant l'arrivée des vacanciers.

    « Une expérience humaine inoubliable ! » : paroles d'accompagnateurs !

    « La proximité avec les vacanciers se transforme très rapidement en complicité ! J'ai vécu mes plus belles rencontres pendant les séjours APF. Je me souviens de fous rires et d'instants magiques », Nicolas, accompagnateur depuis 4 ans.

    « On gagne énormément à se confronter à la différence... C'est un des grands enseignements d'APF Evasion », Sébastien, accompagnateur depuis plus de 10 ans !

    « Accompagner un séjour APF c'est partir à l'aventure ! A chaque fois on découvre des lieux différents, des activités originales et des gens de tous les horizons. Les rencontres avec les vacanciers sont particulièrement riches, ils ont une telle énergie ! », Claire, accompagnatrice depuis 3 ans.

    « Je me souviens de larmes de joies après un baptême d'hélicoptère, de journées extraordinaires en parapentes ou de soirées magiques aux Francofolies de La Rochelle... Vous comprenez pourquoi cet été encore, j'encadre quatre séjours. », Pierre, responsable de séjours.

    10:38 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |